Articles

e-freight...ne pas se tromper...

Questions"e-freight" par-ci, "e-freight" par là...et pour autant on a l'impression que peu de choses avancent...

Et pour cause, vous êtes-vous posés les bonnes questions ?

Mon système d'information est-il prêt à appréhender le "zéro papier" ?

Mon système d'informations possède-t-il, dans un format électronique, toutes les données liées à mes expéditions (documents de transport, factures, informations douanières...) ?

Suis-je en mesure de traiter, dans ma propre organisation, des expéditions sans aucun échange de documents "papier" ?

Mes partenaires et autres sous-traitants sont-ils en mesure de prendre en charge mes expéditions, jusqu'à la destination finale, sans aucun "papier" ?

 

En tous cas, c'est sûr, si le premier maillon de la "chaîne" n'est déjà pas en mesure de dématérialiser ses propres documents et de modifier ces "process" de traitement avec pour objectif le "zéro papier", il y a fort à parier que le reste de la chaîne ne suive pas...!

Est-ce que cela pose des problèmes juridiques ? Est-ce que cela pose des problèmes techniques ? Oui, et alors...sont-ils insurmontables ? Bien évidement que non, bien au contraire...Aujourd'hui on accepte plus facilement une carte bancaire plutôt qu'un chèque et, dans certains cas, la monnaie "papier" n'est pas acceptée quand il s'agit d'une grosse coupure...de peur qu'elle soit fausse... Connaissez-vous un commerçant qui n'accepte pas les cartes bancaires...et il fait des affaires ?

L'argent dématérialisé s'avérerait-il être plus sécurisé qu'un bout de papier ? Alors nos petites LTA, nos petites factures et tous nos chers petits bouts de papier que l'on s'échange et que l'on prend un soin tout particulier d'archiver dans des petites boîtes ...ont-ils vraiment de la valeur ? Tout ce que l'on sait c'est que tous ces bouts de papier ont un coût certain !


Alors, à vous, expéditeurs, transitaires, handlers, transporteurs, de jouer, la balle est dans votre camp !

Fabrice NOEL.

Informations supplémentaires