Articles

Tracer, Identifier, Géo-localiser...

Description de l'imageCet article permet de retracer, en quelques lignes, certaines étapes de notre "histoire" dans les domaines de l'identification, de la traçabilité et de la localisation, de la préhistoire à nos jours...


Il n'est, certes, pas exhaustif mais permet néanmoins de se rendre compte du chemin parcouru par l'Homme et de sa volonté intarissable à vouloir "maîtriser" les objets (au sens large du terme) qui l'entourent, voire "maîtriser" ou tenter de maîtriser le sens de l'histoire...

 



Peinture rupestreToutes les espèces animales et végétales possèdent leur propre « identification » (formes, couleurs, dimensions, odeurs, aspects...) et c'est grâce à ces caractéristiques que l'homme a pu inventorier tout ce qui l'entoure...puis, tout ce qu'il a pu construire par ses propres mains.

Ecriture cuneiformeIl y a un peu plus de 3000 ans sont apparues les premières écritures jouant ainsi un rôle premier dans l'identification des « choses » qui faisaient le monde. Ces premières écritures étaient basées sur des « signes » n'ayant pas systématiquement de rapport avec la forme, la couleur ou la taille de ces « choses » qu'elles décrivaient.

Au moyen age, on diffusait une description très précise des criminels pour les traquer, c'est le début de l'identification biométrique (identifier les personnes en s’appuyant sur des caractéristiques physiques uniques).

François 1erEn France, c'est au 16ème siècle que l'on découvre la notion de traçabilité des personnes lorsque François 1er crée l'État Civil et ordonne aux curés de consigner les naissances, mariages et décès dans des registres manuscrits.

Puis, au 18ème siècle apparaissent les premiers passeports dont les objectifs premiers consistaient à suivre les déplacements des vagabonds puis ceux des artisans afin que les secrets de fabrication ne partent pas hors des frontières. C'est là le début de la traçabilité et de la localisation...

Fin du 19ème et début du 20ème siècle, la photographie va bouleverser le monde de l'identification par la reproduction, sur papier, d'une copie conforme de toute « chose » ou être vivant. C'est d'ailleurs en 1921 que fut créée la première carte d'identité nationale française avec photographie et elle sera généralisée en 1943 avec inscription du premier numéro d'identification des personnes. C'est aussi à cette époque que l'on commencera à utiliser les empreintes digitales pour identifier un individu ou certifier une « signature » sur un document.

En 1950, les américains mettent au point le premier système d'identification par radio-fréquence (c'est à dire non visible) utilisé au sein de l'aviation et permettant à deux avions « amis » de se reconnaître à « distance » et de ne pas se neutraliser.

RfidEn 1960, la technologie RFID (Radio Frequency Identification) apparaît dans les laboratoires de recherche nucléaire afin d'identifier les matériels « sensibles ».

Fin des années 60 et à la demande des « épiciers » (ancêtres de la grande distribution...) ,des chercheurs américains mettent au point les premiers codes à barres ainsi que les « machines » permettant de les décoder, de les lire et ce afin de faciliter le paiement et la gestion des articles dans leurs magasins. Il faudra attendre 10 ans pour que le code à barres se démocratise sur les produits destinés à la distribution et sur les premières standardisations de ces codes.

GPSA partir de 1970 et grâce aux lancements des premiers satellites, on découvre la notion de géolocalisation « automatique » d'un objet ou d'une personne et ce quelque soit sa position sur la planète. C'est le début du GPS...mais ce ,n'est qu'en 1995 que le système « mondial » sera opérationnel.

Au cours des années 70 on utilise la RFID pour identifier le bétail puis ce sera au tour de l'industrie, de la distribution et des services d'utiliser cette technologie.

Début des années 1980 on estime que seulement 10% des grandes « épiceries » américaines sont dotées de lecteurs de codes à barres...

Code à barresMilieu des années 80, FedEx est considéré comme le plus grand utilisateur au monde de codes à barres pour tracer ses colis.

Fin des années 80 les premiers transporteurs français de colis utilisent le code à barres (Chronopost, TAT Express...).

En 1990, Pioneer présente son premier GPS intégré dans une voiture et en 1993 l'armée américaine utilise les premiers GPS de « poche » pour ses soldats en opération.

En 2000, les américains « débrident » complètement le système GPS pour une utilisation civile permettant ainsi une géolocalisation très précise (de 1 à 20m env.).

En 2004 apparaissent les premiers standards de la RFID.

En 2005Code 2D, on peut localiser un porteur de GSM (téléphone mobile) avec une certaine précision (au mieux 300m dans les grandes villes).

En 2014, on estime que la solution européenne de GPS (Projet Galileo) sera opérationnelle.

Aujourd'hui de nombreuses technologies existent pour identifier, tracer, et localiser des biens et des personnes mais ces technologies ne sont pas utilisables dans tous les domaines ni dans tous les lieux et ce compte-tenu de :

  • leur complexité de mise en œuvre selon l'environnement,
  • la nature des objets à identifier ou à localiser,
  • leur coût,
  • du niveau de fiabilité attendu,
  • du niveau de sécurité souhaité.

 

Fabrice NOEL - CIN France

Informations supplémentaires